Tout savoir sur l’acné hormonale

Partagez !

La problématique de l’acné hormonale revient régulièrement quand on aborde le thème de la santé endocrinienne. Voilà de quoi répondre aux principales questions sans tomber dans le conseil personnalisé, qui sera propre à chacun.

Qu’est-ce-que l’acné hormonale ?

L’acné hormonale, c’est une manifestation cutanée (boutons rouges / blancs / noirs, microkystes, boutons inflammatoires…) causée par des variations hormonales lors du cycle menstruel. Elle provient d’un déséquilibre plus ou moins important de certaines hormones, lui-même pouvant être causé par des pathologies, malformations, déséquilibres alimentaires, un stress chronique

Bien qu’elle touche généralement les adolescentes, on retrouve aussi de l’acné chez les adultes menstrués, les femmes enceintes et chez les femmes autour de la ménopause.

Comment reconnaître l’acné hormonale ?

On remarque généralement des modifications sur l’aspect de l’acné en fonction des périodes de son cycle. Également, il est courant de constater que l’acné hormonale se situe généralement au niveau de la mâchoire, du haut du cou, du menton et du bas des joues.

Enfin, le stress est souvent un facteur aggravant.

Quel traitement pour l’acné hormonal ?

Acné hormonale et traitement

En médecine allopathique, vous aurez un ou un cocktail des traitements courants : Androcur, Spironolactone, la bonne vieille pilule contraceptive, le Roaccutane, une antibiothérapie… Les médecins ou dermatologues conseillent parfois des crèmes antibiotiques, à base de cortisone ou d’autres substances également.

Beaucoup de ses traitements auront une efficacité sur votre acné. Si vous êtes au fond du trou, réellement en souffrance, au-delà d’une démarche psychologique sur l’acceptation, la gestion du stress… ils peuvent être une alternative à court terme. Cependant, ils ne règleront pas le problème de base et l’acné (et autres symptômes liés) reviendra probablement après l’arrêt.

Notez aussi que la prise de ces produits n’est jamais anodine : lisez bien la notice, renseignez-vous auprès de votre médecin ou pharmacien si vous avez des doutes et surveillez toujours les changements sur votre corps et votre humeur. Lorsque vous serez prêt(e), vous pourrez entamer une démarche plus pérenne en ciblant cette fois-ci l’origine de votre acné.

Comment traiter l’acné hormonale ?


Il est donc important de traiter la cause du problème. Pour cette raison, vous aurez beau choisir les meilleures crèmes du monde, elles n’auront qu’un effet symptomatique.

Pour se débarrasser de son acné hormonale, il faut trouver la cause de cette acné et la régler. La cause dépend des personnes : des taux de testostérone trop élevés, un déséquilibre au niveau de la LH (hormone lutéinisante), un taux d’œstrogène déséquilibré, une progestérone trop basse…

Et comme d’habitude en naturopathie, on part du principe que : s’il y a de nombreuses causes, il y a aussi de nombreuses méthodes de prise en charge. Il est important de trouver d’où provient VOTRE acné hormonale afin de trouver le traitement qui vous est adapté sans perturber d’autres sphères. Suivre les conseils de Mme Patapon sur Youtube parce qu’elle a eu de bons résultats est une erreur, a des chances d’être inefficace et peut parfois induire des conséquences.

Par exemple : On vous conseille le gattilier, car sur cette fameuse Madame Patapon, il a été très efficace. Résultat : l’acné ne part pas et votre taux de LH déjà très élevé (mais vous ne le saviez pas) monte encore plus. C’est la catastrophe, plus rien ne va : moral bas, hirsutisme, acné parfois accrue, anovulation, perturbation du cycle hormonal…

Exemple 2 : Vous avez trouvé un conseil sur Doctissi*o d’une certaine JennyDu62 qui explique qu’une détox profonde a été miraculeuse sur son acné hormonale. Ni une, ni deux, vous vous empressez de lancer cette même cure. Résultat : les organes d’éliminations sont saturés, vous ressentez divers symptômes (mauvaise haleine, fatigue, nette augmentation de votre acné, diarrhées, maux de tête…). Cette détox mal menée vous a déminéralisé, vous êtes très fatiguée, mais l’acné est toujours là.

Que faire pour s’en débarrasser ?

Faites un bilan sanguin complet ! Si vous ne savez pas quoi faire tester, vous pouvez consulter votre médecin, gynécologue ou sage-femme ou trouver un naturopathe prêt de chez vous.

Avec ce bilan sanguin, un thérapeute sera à même de vous conseiller un traitement ou un protocole adapté afin d’aider votre corps à se débarrasser de cette acné persistante.

Grâce à un accompagnement complet, on obtient de bons résultats. Des résultats durables, naturels et non-iatrogènes.

Et en attendant, je fais quoi ?

  • Laissez respirer votre peau au maximum. Si vous portez du maquillage, démaquillez-vous et nettoyez votre peau dès votre retour à la maison.
  • Utilisez des produits aux compositions saines afin d’éviter d’ajouter d’autres substances chimiques susceptibles de produire d’autres troubles.
  • Une peau acnéique est invariablement une peau sensible : ne l’agressez pas, ne la décapez pas, hydratez-la et nourrissez-la avec des produits naturels adaptés !

Enfin, apprendre à gérer votre stress est une étape primordiale : méditation, Yoga, respiration, plantes, lectures sur le sujet, thérapie avec un praticien formé, sophrologie… Il y a de nombreux outils. C’est un long cheminement qui en vaut la peine.

 

Photo by Nataliya Melnychuk

Laisser un commentaire