Ma collection de plantes médicinales


Pour mon premier article de l’année, je commencerais par vous souhaiter 365 jours passionnants, éclatants, doux, chauds, drôles, douillets, clairs et heureux.

Aujourd’hui je vous fais un petit inventaire des plantes aromatiques et/ou médicinales que j’utilise personnellement. Ce n’est pas un appel à vous procurer le même stock : ce sont les plantes qui me servent dans ma vie personnelle et qui correspondent à mes besoins, ma constitution, mes goûts. Chaque personne est différente, voilà pourquoi il est important de choisir ce que vous utilisez (et ça marche pour tout : vêtements, aliments, produits cosmétiques, huiles essentielles, films vus…) en fonction de vous et non en fonction des avis des autres. C’est d’autant plus important quand on parle de santé !

J’ai toujours rêvé d’une grande étagère ou s’entasseraient des tas de bocaux de plantes. Ce n’est pourtant pas ce qu’il se passe chez moi : je vise plutôt à consommer de façon réfléchie et raisonnée. Mieux vaut privilégier la qualité de vos plantes (du bio, du vrac, du local si possible) ainsi que celles dont vous savez une réelle utilité pour vous et votre famille, qu’un stock énorme que vous n’utiliserez pas réellement.

Enfin, n’utilisez pas de façon régulière des plantes aux vertus médicinales sans l’avis de votre médecin, naturopathe, phytothérapeute…

 

Plantes médicinales et aromatiques

On commence par une de mes plantes préférées :

L’ortie (plante sèche)

Urtica dioica

Ce n’est pas par son goût que je l’apprécie tant mais par ses vertus (presque magiques !). Reminéralisante, réchauffante, alcalinisante… C’est une alliée super pour les personnes de ma constitution. Les personnes à tendance frileuses, aux extrémités froides, facilement déminéralisées ou ayant tendance à l’inflammation. En ayurveda, les personnes Vata peuvent l’utiliser et profiter de ses bienfaits plus que quiconque !

Sauge

Salvia officinalis

Nos utilisations à la maison :

  • 70% du temps pour parfumer nos plats ! Lorsque je végétalise une recette habituellement composée de viande, j’ajoute de la sauge, parfois avec du laurier. Elle est très parfumée !
  • 20 % du temps : En infusion pour apaiser les maux de gorges.
  • Les 10% du temps : apaiser les piqûres d’insecte ! (mais si j’ai du plantain dans ma pelouse, je le choisi pour économiser ma sauge !)

Elle est conseillée également lorsqu’on a le foie un peu paresseux. Évitez toutefois de la consommer de façon régulière sans conseil d’un professionnel si vous souffrez de troubles hormonaux. A proscrire pendant la grossesse.

Thym

Thymus

A la maison, la quasi totalité du thym est utilisé en infusion ! Pas qu’on ne l’apprécie pas dans nos petits plats, mais on l’utilise surtout à l’occasions de petites infections (grosse consommation en hiver, donc). En décoction ou infusion, il est fantastique contre les rhumes, angines, infections urinaires…

Romarin

Rosmarinus officinalis

On l’utilise davantage en cuisine à la maison, il parfume superbement les plats. J’ai toujours un petit stock de romarin séché en bocal mais notre plant du jardin tient sans problème tout l’hiver : nous en avons donc toute l’année !

Le romarin est aussi un super copain pour le foie et la vésicule biliaire. Il est aussi utilisé lors des petites infections des voies respiratoires et toux pour ses propriétés purifiantes et expectorantes.

Verveine citronnée

Aloysia citrodora, Aloysia triphylla

Un goût délicieux et frais, des propriétés apaisantes, calmantes et anti-stress mais aussi digestives : un must-have pour les amateurs d’infusions ! Elle peut être utilisée également en pâtisserie pour parfumer des crèmes, biscuits… mais je ne fais que très rarement de la pâtisserie, je n’ai pas testé !

Elle résiste toute l’année si vous habitez dans une région où il ne gèle que peu souvent et a un rendement fort généreux. Elle se sèche aussi très facilement !

Laurier

Laurus nobilis

Dès qu’un de nos plats cuisinés rentre dans la catégorie « plats d’hiver », je pioche une ou deux feuilles dans mon pot de feuilles de laurier. Le goût est puissant et généreux, j’adore !

Il est (entre autre) bénéfique pour l’ensemble du système digestif mais nous ne l’utilisons pas de façon régulière, nous ne profitons pas réellement de ses bienfaits sur la santé.

Echinacée

Echinacea purpurea

J’ai toujours de l’échinacée à la maison pour une seule de ses nombreuses propriétés : Son efficacité lors des rhumes, grippes… Elle peut être consommée par cure lors de la saison froide, ou ponctuellement dès le début des symptômes d’un rhume (rhinite, laryngite, angine…). Elle aide le système immunitaire à combattre l’infection et redonne de l’énergie.

A éviter sans avis médical si vous souffrez d’une maladie auto-immune puisqu’elle modifie l’activité du système immunitaire.

Ciboulette

Allium schoenoprasum

Un régal en cuisine, dans les salade, crudités, riz… On lui prête aussi de bonnes propriétés médicinales mais soyons objectifs : pour profiter réellement des vertus d’une plante, il faut en consommer de façon quotidienne et à des doses précises. On consomme rarement la ciboulette en grandes quantités, aussi je resterais sur ses avantages gustatifs (et cet argument est valable pour toutes les plantes) !

Notre plant donne assez généreusement et chaque tentative de séchage fut un échec cuisant. La congélation peut être une option en lavant, ciselant et séchant bien la plante.

Menthe

Mentha spicata

Aussi agréable en infusion l’été qu’en cuisine, la menthe fraîche est aussi très utilisée pour apaiser le système digestif. (Attention toutefois aux personnes souffrants de reflux gastro-œsophagien). Elle a des effets positifs sur le système digestif (ballonnements, gaz, élimination de la bile…), contre les nausées. Consommée régulièrement, la menthe est un apport en fer non négligeable.

La menthe peut aussi être utilisée pour enrailler l’installation des migraines, si l’on s’y prend au début de celle-ci.

Basilic

Ocimum basilicum

Ma bête noire de botaniste ! Je n’ai jamais été capable de garder un plant de basilic plus de 2 à 3 semaines. Pourtant… pesto, salades, pâtes… le basilic est un vrai régal !

Alors disons que je l’utilise à outrance lorsque j’ai un plant neuf : c’est à dire 2 mois par an. Le reste du temps je n’en vois pas la couleur, je trouve que le basilic séché n’a aucun goût 😕 .

Coriandre

Coriandrum sativum

J’ai dû planter 2 plants de coriandre cette année pour être sûre d’en avoir assez. J’adore les plats aux saveurs asiatiques, la coriandre est un allié imparable pour parfumer ce type de plats (avec un peu de sriracha <3) et donner de la fraîcheur.

Le fruit (la graine) est très utilisé, notamment en ayurveda, pour tonifier, apaiser et normaliser le système digestif. Il peut être broyé et utilisé quotidiennement.

Post Author: Laura

Naturopathe à Lyon. Alimentation saine, soins naturels, soigneuse d'hormones... J'aime la nature, les chiens, et manger (mais pas des chiens).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laura