Aller au contenu
Accueil » Articles » Prévention des allergies saisonnières

Prévention des allergies saisonnières

Les allergies sont devenues un problème de santé de plus en plus courant dans le monde moderne. De nombreux facteurs peuvent déclencher des réactions allergiques, allant des pollens aux acariens en passant par les aliments et les produits chimiques.

Au-delà des anti-allergiques et anti-histaminiques, il existe des méthodes naturelles pour aider à la prévention de ces réactions indésirables liées aux allergies, en renforçant le système immunitaire et en adoptant des habitudes de vie saines.

Ces méthodes ne dispensent pas de la prise de votre traitement : seul votre médecin traitant pourra décider avec vous de l’arrêt de celui-ci. Mais (toujours en accord avec le médecin), cela peut vous permettre de diminuer les doses nécessaires, voire de vous en passer en fonction des cas.

Alimentation équilibrée

Une alimentation saine et équilibrée joue un rôle essentiel dans la prévention des allergies. Des études ont montré que la consommation d’aliments riches en antioxydants, tels que les fruits et légumes colorés, peut aider à réduire les réactions allergiques. Les oméga-3 (EPA / DHA) présents dans les poissons gras, les noix et les graines peuvent également contribuer à réduire l’inflammation et renforcer le système immunitaire.

Vérifiez vos apports en vitamines et minéraux (vitamines C, magnésium, zinc, vitamine D…) et augmentez vos apports alimentaires au besoin. En complément, vous pouvez faire une cure de multivitamines de qualité ou de vitamine C (au moins 500 mg par jour, réparti sur la journée, à voir avec votre médecin, pharmacien, praticien…).

Probiotiques et prébiotiques

Les probiotiques, présents dans les aliments fermentés comme le yaourt, le kéfir et la choucroute, ainsi que les prébiotiques présents dans l’ail, les oignons et les bananes, favorisent la croissance des bonnes bactéries intestinales. Un équilibre sain de la flore intestinale peut renforcer le système immunitaire et potentiellement réduire le risque de réactions allergiques.

Comme il est difficile de savoir la quantité exacte de bonnes bactéries apportées par les aliments, une complémentation avec des probiotiques de qualité peut être un plus.

Herbes et remèdes naturels

Certaines herbes et remèdes naturels peuvent aider à atténuer les symptômes allergiques. Le gingembre, les bourgeons de cassis et l’ortie peuvent être envisagés.

Une détoxication annuelle (printemps ou automne) peut être un plus. Attention à la plante choisie en fonction de vos allergies.

Santé intestinale

Prévention des allergies saisonnières

Nous l’avons vu plus haut, un microbiote en bonne santé est primordial pour lutter contre les allergies. Mais la qualité de votre muqueuse intestinale joue un rôle important dans la résistance aux allergies. Une muqueuse trop perméable (on parle d’hyper-perméabilité intestinale) laissera passer des substances fragilisantes et augmentera les symptômes des allergies.

Certains aliments comme le riz basmati, le ghee et des compléments (L-glutamine, collagène…) peuvent aider. En cas de doute sur votre santé intestinale, il est conseillé de faire appel à un naturopathe qui vous conseillera sur les compléments adaptés à votre terrain.

Réduire, voire supprimer la consommation de gluten, cacahuètes, produits laitiers… peut-être une option pour soigner sa muqueuse intestinale. En période de forte allergies, la suppression des aliments fragilisants peut améliorer les symptômes.

Gestion du stress

Le stress peut affaiblir le système immunitaire, augmentant ainsi la sensibilité aux allergènes. Des techniques de gestion du stress telles que la méditation, le yoga ou simplement prendre du temps pour se détendre peuvent aider à renforcer la résistance du corps aux réactions allergiques.

Rythme de vie

Le surmenage, le manque de sommeil, le stress (voir plus haut) sont des facteurs qui fragilisent l’organisme et peuvent augmenter la sensibilité aux allergènes. Prenez du repos, dormez suffisamment et dites non lorsque l’on vous en demande trop.

Le sport (avec sudation si possible) sera un plus. D’abord pour la santé générale, mais aussi dans le cadre des allergies.

Environnement

Maintenir un environnement propre et sain peut réduire l’exposition aux allergènes. Aspirer régulièrement, utiliser des housses anti-acariens sur les oreillers et matelas, ainsi que maintenir une bonne ventilation peuvent aider à limiter les réactions allergiques à la poussière et aux acariens. Si vous avez de la moquette, voyez si vous pouvez la retirer.

Pour continuer la prévention de tous types d’allergies :

  • Aérez votre logement tous les jours
  • Supprimez tous les produits ménagés irritants et passez au naturel ! Oui ça nettoie bien, non votre maison ne sera pas sale 🙂
  • Ne pas trop chauffer votre intérieur
  • Vérifiez le taux d’humidité de votre intérieur (dans l’idéal, ne pas dépasser 55%)
  • Attention aux allergies croisées : renseignez-vous sur vos sensibilités (parfois, on a plus de substances allergisantes qu’on le croit)

Photo de Diana Polekhina sur Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *