Les meilleures sources végétales de cuivre

Partagez !

Le cuivre est un oligo-élément nécessaire à la vie et pourtant sous-estimé. Il participe à bon nombre de fonctions physiologiques alors que l’on n’en parle que rarement.

Après absorption dans l’intestin,  il passe par le foie (encore lui, d’où l’importance de prendre soin de son foie !) afin de faire son entrée dans les différentes voies du corps. Parmi ses fonctions :

  • Synthèse de l’hémoglobine
  • Contribue à la métabolisation de la myéline, du collagène, de la mélanine…
  • Assimilation du fer
  • Participe au bon fonctionnement de la thyroïde (à surveiller en cas de pathologie hormonale)
  • Croissance
  • Solidité des os
  • Métabolisation des lipides et des glucides
  • Participe au bon fonctionnement du système immunitaire
  • Spermatogenèse
  • Synthèse des prostaglandines (mécanisme inflammatoire, digestion…)

 

Attention, cette liste ne signifie pas qu’un apport suffisant ou qu’une supplémentation en cuivre vous apportera le bien être sur tous les plans. Le corps a des mécanismes précis, complexes et sensibles qui nécessitent bien plus qu’un oligo-élément pour bien fonctionner. Comme tous les autres minéraux, vitamines et oligo-éléments, ils agissent simultanément sur plusieurs fronts et participent ensemble au bon déroulement des différentes fonctions de l’organisme.

Au-delà de la surdose possible (bien que rare) lorsque l’on se supplémente en vitamines et/ou minéraux, la prise de certains compléments peut faire baisser l’assimilation d’un autre micronutriment. Voilà pourquoi il vaut mieux éviter de prendre des compléments alimentaires au hasard et bien choisir ses compléments. Il est donc pertinent de se suppléer en cuivre simplement lorsque l’on en a réellement besoin et de rechercher prioritairement les sources de cuivre dans votre alimentation.

Aliments sources de cuivre

Les besoins en cuivre

Les besoins journaliers

Ils sont encore à l’étude puisque l’on s’intéresse réellement aux oligo-éléments seulement depuis peu : la quantité totale d’un oligo-élément dans le corps humain est souvent très réduite. Les taux indiqués sont donc voués à changer. Pour le moment, les apports journaliers nécessaires sont :

  • De 0,5 à 1 mg/jour chez l’enfant jusqu’à 9 ans,
  • 1,5 mg/jour à 2mg/jour chez l’adulte

Selon certaines organisations de santé, les hommes auraient besoin d’un apport très légèrement supérieur aux femmes. Cependant, il n’y a aucun consensus entre les différentes parties permettant d’établir un taux d’apport strict quel que soit l’age et le sexe des populations.

Les pathologies ayant une incidence sur l’absorption et l’utilisation du cuivre

Maladie de Wilson qui entraîne un défaut dans l’assimilation du cuivre, la maladie cœliaque, la mucoviscidose…

 

Les effets d’une surdose de cuivre

Aussi délétère qu’une carence, le cuivre doit être consommé en connaissance de cause.

Le dosage du cuivre

Bien que rarement prescrit, on peut doser le cuivre par prélèvement sanguin. S’il y a un doute sur une éventuelle pathologie impliquant le mécanisme du cuivre, un dosage urinaire ou une biopsie de foie pourront être pratiqués.

Les aliments végétaux les plus riches en cuivre

Sources de cuivre végétales :

  • Les noix
  • Les céréales
  • Le chocolat
  • Les champignons
  • Les fruits secs
  • L’eau du robinet
  • Les légumineuses
  • Pommes de terre
  • Noix de coco

 

 

Photo : Photo by Maddi Bazzocco

Laisser un commentaire