Les fruits pauvres en FODMAPs

Partagez !

fruits pauvres en FODMAPs
Fruits pauvres en FODMAPs

Vous suivez ou souhaitez suivre un régime pauvre en FODMAPs* ? Il est parfois difficile de s’y retrouver d’autant plus lorsque l’on parle de fruits pauvres en FODMAPs.

Un régime pauvre en FODMAPs peut aider à apaiser de nombreux symptômes digestifs et peut être recommandé avec certaines pathologies : Syndrome de l’intestin irritable, maladie de Crohn, rectocolite hémorragique et autres MICI (Maladies Inflammatoires Chroniques de l’Intestin).

 

On recommande aussi parfois de retirer les FODMAPs lors de troubles digestifs sans pathologies connues : ballonnements, éructations, diarrhées, douleurs abdominales récurrentes… Certaines femmes atteintes d’endométriose voient également une amélioration de leurs symptômes digestifs.

Notez toutefois qu’opter pour un régime sans FODMAP ne guérira pas la cause de votre mal, mais soulagera vos symptômes. D’où l’importance de rechercher et régler la cause de ces symptômes.

Les fruits sont une source de nutriments indispensables. Voici la liste des fruits pauvres en FODMAPs :

  • Airelles
  • Ananas
  • Avocats (en très petite quantité)
  • Bananes peu mûres
  • Caramboles
  • Cranberries
  • Clémentines
  • Citrons et citrons verts
  • Kiwis (en petite quantité)
  • Fraises
  • Framboises
  • Fruits à pain
  • Figues de barbarie
  • Fruits du dragon
  • Fruits de la passion
  • Goyaves
  • Kumquats
  • Mandarines
  • Melons
  • Myrtilles
  • Noix de coco (en petite quantité)
  • Olives
  • Oranges
  • Pamplemousses
  • Papayes
  • Raisin
  • Rhubarbe
  • Tamarin

Bien entendu, cela est à prendre avec des pincettes : chacun à sa propre tolérance et vous devez écouter vos propres symptômes.

*FODMAPs (Fermentables Oligosaccharides, Disaccharides, Monosaccharides And Polyols). Un ensemble de glucides favorisant les fermentations.

 

Photo by Julia Zolotova

Laisser un commentaire