Aller au contenu
Accueil » Articles » Les contre-indications à la détox

Les contre-indications à la détox

Les cures détox sont souvent présentées comme des moyens pour éliminer les toxines du corps ou perdre du poids. Elles ont gagné en popularité au fil des années, mais on ne parle que très rarement des contre-indications à la mise en place d’une cure détox.

Avant de vous lancer dans une cure de détoxication, il est essentiel de connaître les conditions qui pourraient rendre ces protocoles potentiellement dangereux pour certaines personnes.

Dans le même thème, vous trouverez les problèmes liés au jeune (intermittent ou non) ici.

Qu’est-ce qu’une cure détox ?

Une cure détox vise généralement à éliminer les toxines accumulées dans le corps par le biais d’une alimentation spécifique. Suppléments, de jus de fruits et de légumes, voire de méthodes de nettoyage plus radicales… L’idée est d’encourager les organes d’élimination naturels du corps, tels que le foie et les reins, la peau… à éliminer les substances indésirables.

Les contre-indications à la détox

Contre-indications courantes

Problèmes de santé préexistants

Si vous souffrez de problèmes de santé chroniques telles que des troubles rénaux, hépatiques, cardiaques ou digestifs, alcoolisme… Les cures détox sont déconseillées. La prise de certains médicaments peut aussi être une contre-indication. Si vous souhaitez tout de même en mener une, il faudra être suivie par votre naturopathe ET impérativement par votre médecin en parallèle. Ils choisiront des méthodes douces afin de ne pas nuire à votre corps et exacerbé certaines conditions.

Femmes enceintes ou allaitantes

Les femmes enceintes et celles qui allaitent ont des besoins nutritionnels spécifiques pour assurer la santé de la mère et du bébé. Les cures détox restrictives peuvent priver le corps des nutriments essentiels nécessaires pendant cette période cruciale. Il est recommandé d’éviter de telles cures durant la grossesse et l’allaitement !

Également, certaines molécules et plantes utilisées peuvent être très dangereuses pour votre bébé, que vous soyez enceinte, ou que vous allaitiez.

Troubles alimentaires

Je déconseille fortement les détox chez les personnes souffrant de troubles alimentaires tels que l’anorexie ou la boulimie, l’orthorexie… Ces programmes peuvent aggraver les problèmes liés à ces troubles et entraîner des complications mentales et/ou physiques.

Si jamais vous souhaitez tout de même entreprendre une détox, je déconseille les programmes alimentaires stricts. Faites vous accompagner par votre docteur et par un naturopathe.

Personnes âgées

Les personnes âgées peuvent avoir des besoins nutritionnels spécifiques et des conditions de santé sous-jacentes. Leur organisme est souvent plus faible et leur capacité d’éliminations, moins efficaces. Les cures détox peuvent être trop exigeantes pour leur corps déjà affaibli, entraînant des complications potentielles.

Les cures détox sous formes de régime alimentaire sont à éviter, de même que les booster de détoxication. On pourra par contre proposer une alimentation équilibrée hypotoxique.

Diabète

Les personnes diabétiques doivent être prudentes lorsqu’elles envisagent une cure détox, car les changements soudains dans l’alimentation peuvent affecter la glycémie. Une surveillance étroite et la consultation d’un professionnel de la santé sont obligatoires pour éviter des complications liées au diabète !

Conclusion

Pour lancer dans une cure détox, il est plus sage de vous faire accompagner. Chaque personne a des besoins et des conditions de santé uniques, et ce qui fonctionne pour une personne peut ne pas convenir à une autre. La clé réside dans une approche équilibrée et personnalisée de la santé, en évitant les méthodes qui pourraient avoir des conséquences négatives sur votre bien-être général : cures de jus, crudivorisme, frugivorisme…

Également, tout le monde n’a pas besoin du même type de détoxication. Ce qui pourra être positif chez vous ne sera pas forcément un bienfait pour d’autre.

Enfin, la mise en place d’aide à la détox (par des plantes, des molécules particulières…) devraient être accompagnée par une diminution de la consommation de produits transformés, alcools… s’il n’y a pas de contre-indication médicale à cela.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *