Aller au contenu
Accueil » Articles » L’huile de coco : idéale pour les cheveux ?

L’huile de coco : idéale pour les cheveux ?

Les huiles végétales sont de super alternative naturelle pour les cheveux. Lissantes, nourrissantes, elles protègent les cheveux et aident à être plus brillants.

On voit tous types de conseils pour le choix des huiles et beaucoup sont très justes ! Je vous parle aujourd’hui de l’huile de coco qui a tout à fait sa place dans la salle de bain.

Les propriétés de l’huile de coco

Indice de comédogénicité : 4/5
Viscosité : Peu visqueuse (plus facile à appliquer que l’huile de ricin par exemple)
Texture : Relativement sèche
État : Liquide huileuse > 25°c. Solide < 24°c.

Les + de l’huile de coco : elle a une affinité particulière avec les cheveux et la peau. Elle nourrit la peau en douceur et l’apaise. Elle protège contre la déshydratation.

Peau : De par son indice de comédogénicité, j’aurais tendance à la conseiller sur le corps et moins sur le visage sauf : peau mature et/ou déshydratée, peau fragilisée et sensible au froid / chaud, sans acné. Elle sera dans ce cas très efficace !

Les – de l’huile de coco : L’huile de coco est très comédogène. À éviter si l’on est sujet.te à l’acné ! Elle peut avoir tendance à favoriser les points noirs.

Huile de coco pour les cheveux

Pourquoi l’utiliser l’huile de coco pour les cheveux ?

Ne jetez pas pour autant votre bouteille d’huile végétale que vous utilisiez pour votre crinière. Notez que la majorité des huiles végétales, cosmétiques et alimentaires (olive, ricin, argan, amande douce, tournesol…) aident à lisser la fibre capillaire, à rendre le cheveu plus brillant et résistant ! Elles limitent également la pénétration de l’eau dans les cheveux : ce qui est un avantage certain (on en parle plus bas).

L’huile de coco est composée en majorité d’acide laurique : au niveau moléculaire, on est sur des chaines de tailles moyennes et linéaires. Cette structure permet à l’acide laurique de pénétrer un peu plus profondément les couches des cheveux. Elle aide à limiter les dommages sur les écailles et donc, la casse liée au brossage, produits agressifs…

Réduction de la fatigue hygrale

La fatigue hygrale est liée à une exposition répétée des fibres capillaires à l’eau (eau de lavage, sprays, soins aqueux…). Les écailles se dilatent une fois en contacte avec l’eau et se tendent lorsque le cheveu sèche : sur la durée, si le contact est très fréquent, ils sont fragilisés.

En masque, l’application d’une huile avant lavage (à laisser poser si possible) aide le cheveu à repousser l’eau et ainsi à le rendre moins fragile : un cheveu mouillé est beaucoup plus fragile qu’un cheveu sec.

En conclusion

L’application d’huile végétale ne règlera pas tous vos problèmes de cheveux : perte, casse… mais est un coup de pouce pour en prendre soin ! Si vous avez une perte de cheveux importante, je vous conseille en premier lieu d’en trouver l’origine.

Je suis consciente que l’huile de coco peut poser des problèmes écologiques. Le but ici n’est pas de conseiller à toutes et tous de se ruer sur les pots d’huiles de coco, mais d’apporter un avis honnête et éclairé sur le sujet. Si vous n’avez pas spécialement les cheveux cassants, que vous avez d’autres problématiques ou que vous lavez vos cheveux peu souvent, d’autres huiles végétales apportent aussi des bénéfices.

Sources

Effect of mineral oil, sunflower oil, and coconut oil on prevention of hair damage (2003)

Secondary ion mass spectrometric investigation of penetration of coconut and mineral oils into human hair fibers: relevance to hair damage (2001)

Single hair fiber assessment techniques to discriminate between mineral oil and coconut oil effect on hair physical properties (2020)

Photo by Ali Pazani

1 commentaire pour “L’huile de coco : idéale pour les cheveux ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *