Comment vivre le confinement naturellement

Si vous faites partie des personnes confinées depuis maintenant 3 semaines, peut-être commencez-vous à trouver le temps long. Certains vivront cette période particulière de façon positive, d’autres ressentiront angoisses et stress.

Aussi, il est probable que vous soyez déjà assommé d’articles sur le confinement, les règles d’hygiènes, des conseils pour vous occuper et rester actif, productif, refaire les plafonds de votre maison, etc.

Mon article ne sera pas de ceux-là.

Je vous encourage davantage à faire ce que vous aimez pour ne pas craquer, parce que le confinement va probablement encore durer plusieurs semaines.

Relativiser

Si vous ne faites pas partie des professions essentielles (professions médicales, vente alimentaire, pharmaciens, livreurs, aides à domicile, éboueurs…), vous êtes surement déjà coincé à la maison depuis un petit moment. C’est long, c’est éprouvant et parfois stressant.

Nous sommes confinés pour notre propre sécurité, c’est une bonne chose. Oui c’est difficile, mais de cette façon, on évite au maximum la propagation. Plus on respecte le confinement, plus vite il sera fini.

L’ambiance un peu particulière due à l’isolement est assez étrange. Les gens se méfient, certains dévalisent les magasins par peur de manquer au mépris d’autres personnes, d’autres ne respectent pas le confinement.

Mais regardons un peu sur le pas de notre propre porte, puisque pour les autres, on ne peut rien faire à part s’indigner. L’important est de limiter les sorties au maximum et de s’occuper avec ce que l’on a chez nous.

Confinement et naturopathie, détente

Confinement forcé ou congés imprévus ?

Pourquoi ne pas voir ça comme des vacances ? Vous vous souvenez, les longues vacances d’été de notre enfance ? Quand on passait 2 mois sans école et que l’on ne partait pas forcément en voyage sans arrêt ? On trouvait toujours de quoi s’occuper. Nous avons la chance d’avoir beau temps, ça aide à garder le moral. Alors oui on ne peut pas aller pique-niquer au parc, mais on peut profiter de notre balcon / jardin / rebord de fenêtre…, aérer notre logement (il est d’ailleurs conseillé de le faire tous les jours) pour profiter de l’air qui semble moins pollué que d’habitude.

Les professions essentielles aux pays, ceux qui continuent de travailler malgré le confinement, sont abattues par une surcharge de travail, pour nous soigner, nous ravitailler, nous protéger, nous aider… Pour que NOUS, nous puissions vivre tranquillement, en toute sécurité.

Nous avons une chance incroyable de pouvoir être chez nous, tranquillement, à lire, manger, regarder des films, jouer, voir nos enfants… Pendant que d’autres sont en première ligne et s’isolent de leurs familles pour ne pas les contaminer.

La plupart d’entre nous ne pensait surement pas tenir 3 semaines confinés, et voilà, c’est fait. Nous en sommes tous capables.

Pour ceux qui sont seuls, je n’ose imaginer à quel point ça peut être difficile. Courage.

Essayez de garder contact avec vos amis et familles si c’est chose possible. Écrivez des lettres que vous posterez à la fin de confinement (histoire de ne pas donner davantage de travail à la poste qui croule sous les livraisons), créez, lisez, prenez-vous l’abonnement netflix / skillshare / livres numériques… dont vous réviez, cuisinez de bons petits plats, tricotez, jouez à un jeu vidéo, écrivez…

Se détendre

Si vous vous sentez stressé(e), prenez le temps de souffler pour vous détendre. Isolez-vous quelques minutes si l’ambiance « familiale » est trop bruyante, si vous êtes trop sollicité(e). Si vous êtes seul(e), prenez un bain / un bain de pied, mettez une bougie, relisez des passages de votre livre préféré, sans pression. Méditez, pratiquer la cohérence cardiaque, les respirations ventrales… de nombreuses techniques peuvent vous aider. Si vous avez un jardin, un balcon ou quelques plantes d’intérieur, c’est le moment de s’en occuper. Chez nous, on appelle ça : Le docteur des plantes. Je les mets toutes devant une fenêtre, je fais la poussière sur leurs feuilles avec un chiffon doux, je vérifie s’il ne manque pas de terre, je leur donne un peu d’engrais naturel 1 fois par mois, j’enlève les feuilles abimées / sèches, je vérifie qu’elle n’ai pas de parasites.

Petite parenthèse plantes : Si vous n’avez pas d’engrais, vous pouvez le faire vous-même en laissant macérer quelques peaux de bananes dans l’eau pendant 1 ou 2 jours. Arrosez vos plantes avec cette eau !

Bref, faites des choses agréables, des choses qui ne vous stress pas, ne vous imposez pas de dead line sans raison.

La naturopathie peut aussi vous aider à vivre naturellement votre confinement, si celui-ci est difficile pour vous.

Les huiles essentielles en diffusion, pour favoriser la détente

  • L’Huile essentielle de lavande vraie ou officinale
  • Huile essentielle de mandarine
  • Huile essentielle de camomille romaine
  • Le meilleur combo : Huile essentielle de ravintsara (elle donne également un petit coup de pouce au système immunitaire)
  • Huile essentielle d’Ylang Ylang

Choisir 1 ou 2 huiles et diffuser pendant 20 minutes, 2 fois par jour. Chez nous, j’aime le mélange ravintsara / mandarine, mais à vous de voir ce que vous préferez.

Bien aérer et ne pas diffuser en présence d’enfants de moins de 12 ans dans la pièce. Pour bien utiliser les huiles essentielles, respectez les recommandations propre à l’huile essentielle que vous avez choisi. Pour en savoir plus : Les précautions à prendre pour bien utiliser les huiles essentielles.

Les plantes en infusion

  • Tilleul
  • Camomille
  • Lavande
  • Fleur d’oranger
  • Valériane

Veillez à choisir des plantes de qualité biologique, de préférence en vrac. Faites bouillir de l’eau et hors du feu, laisser infuser vos plantes 5 à 10 minutes à couvert. Filtrez. Vous pouvez prendre une tasse à 16h et une autre 1 heure avant le coucher.

L’automassage

Pourquoi ne pas profiter d’un peu de temps libre pour vous offrir un auto-massage ? Utilisez une cuillère à café d’huile végétale (olive, amande douce, calendula, jojoba…) et ajoutez 2 gouttes d’huile essentielle d’Ylang-Ylang ou de mandarine. Massez le plexus solaire, la plante de vos pieds, vos épaules et le bas de votre dos par des mouvements lents et profonds. L’idéal est de le faire avant de dormir, ou si vous avez un excès de stress au cours de la journée.

Une alimentation saine et variée

Pour soutenir votre corps et votre santé, l’idéal n’est pas de grignotter chips et glaces affalé sur votre canapé. Manger des produits frais et de saison autant que possible. Évitez les aliments acidifiants : viandes, produits laitiers, fritures, sucres raffinés… Manger des aliments riches en vitamines, antioxydants, minéraux (pour exemple, le magnésium qui soutient votre corps contre le mauvais stress, améliore le sommeil…)…

Évitez de grignoter : le non-stop alimentaire est facteur de prise de poids et d’épuisement. Cela ne vous empeche pas de prendre une patisserie pour votre gouter, de faire un apéro de temps en temps. Si vous souhaitez compenser, vous pouvez faire un peu de sport chez vous pour éliminer. L’important est de ne pas abuser du grignottage et de laisser à votre corps au moins 3 heures entre 2 repas, pour digérer et ne pas surcharger votre système digestif. C’est difficile de se retenir quand on est a proximité des placards de la cuisine mais en s’occupant suffisament, ça doit être possible.

Buvez de l’eau, des infusions, pour rester hydraté.

Bouger

Restez en mouvement, évitez de rester sédentaire tous les jours. Je ne vous conseille pas du tout de suivre un programme type « Workout Summer Body » pour être hyper bonnasse en maillot de bain. Votre corps à toutefois besoin de bouger pour rester en bonne santé, rester tonique afin de ne pas ressentir essoufflement et épuisement lorsque vous irez chercher votre baguette au bout d’un mois de journées-canapé.

Quel sport choisir ?

Si vous n’êtes pas très sportive / sportif, vous pouvez varier les exercices. Un jour vous dansez sur vos musiques préférées, un autre jour vous faites un ménage dynamique des sols de la maison, un autre jour vous faites une séance de yoga ou une séance de gymnastique guidée avec une application téléphone, un autre jour vous faites vos courses. Également, pensez à bien vous étirer pour éviter les douleurs (dorsales notamment) liées au manque de mouvement.

Je profite pour ma part de l’application Downdog pour faire du Yoga. L’application est gratuite jusqu’au 1er mai, pour soutenir les personnes confinées ! Il y a aussi de nombreuses applications gratuites disponibles sur Android / Iphone. J’essaye aussi de faire faire des activités sportives ludiques à ma fille, pour qui le confinement peut-être difficile sans qu’elle s’en rende compte. Un enfant qui ne se dépense pas peut-être plus sensible, énervé, grognon, manger moins…

Et si malgré tout, vous vous apercevez que vous avez pris du poids ou que votre tonicité musculaire est réduite, ne vous en voulez pas. Vous gérer le confinement comme vous le pouvez, tout le monde n’est pas à armes égales face à l’isolement, l’immobilité et nous n’avons pas tous le même métabolisme. Faites comme vous le pouvez pour bouger au maximum et dites vous bien qu’une fois l’heure du déconfinement arrivée, ça ira mieux. Culpabiliser ne changera rien, et ce n’est pas un drame.

Se faire plaisir, s’amuser, s’occuper pendant le confinement

Vous n’êtes pas obligé de remplir chaque minute du confinement avec une activité « utile » comme le prône beaucoup d’articles. Non, vous n’êtes pas obligé d’apprendre une nouvelle langue, ni de faire reluire votre appartement du sol au plafond. Pas besoin non plus de culpabiliser si vous avez regardé à nouveau les 10 saisons de FRIENDS, 3 fois la saga Harry Potter et que vous passez vos soirées à jouer à des jeux vidéos. L’important est de garder d’autres activités pour ne pas tomber dans l’ennui, et de faire les choses essentielles (repas, lessive, travail à distance si vous en avez, occuper vos enfants si vous en avez, un minimum d’activité physique, prendre une douche…). Le but étant de ne pas tomber en déprime par le manque de variété et d’activité, pas de remplir chaque minute de votre journée par une activité utile à la société.

Vous êtes plutôt actif ?

Si au contraire vous avez vraiment envie de profiter de ce temps-là pour apprendre de nouvelles choses, écrire des articles à foison pour alimenter votre site internet, faire un jeûne, vous entrainer à certaines positions de yoga, travailler jusque tard dans la nuit, faites-vous plaisir. Chacun vit cette période différemment.

D’un autre côté, c’est le moment de mettre en place certaines choses pour prendre soin de vous. Essayer le no-poo puisque vous ne sortez pas, faites un masque et le laisser poser pendant que vous préparez votre repas. Regardez une série, faire du tri dans vos affaires (dont vous pourrez vous débarrasser à la fin du confinement), méditer… Vous pouvez aussi faire petit à petit toutes les tâches que vous repoussiez par manque de temps. De cette façon, vous n’aurez plus à les faire quand vous retournerez travailler. Allez-y doucement, pas besoin non plus de s’imposer un emploi du temps de ministre.

Pour ceux qui sont en télétravail, les indépendants qui n’arrêtent jamais, trouver un juste milieu entre travail et activités familiales / personnelles n’est pas toujours simple. Faites comme vous le pouvez, ne vous épuisez pas sous prétexte de culpabilité.

Pour les non-confinés

Courage et merci. Si vous travaillez dans une entreprise qui n’a pas confiné ses employés, si vous faites parties des professions essentielles qui continuent de faire tourner le pays malgré tous ceux qui ne respectent pas le confinement et vous mettent en danger, malgré les agressions / vols, malgré les idiots qui vous demandent de déménager le temps de l’épidémie, malgré le manque de moyen, de personnel, de civisme, d’empathie. Merci de continuer malgré le sentiment d’impuissance que vous devez ressentir, l’épuisement physique et moral, le manque de votre famille, les risques que vous prenez et que l’on vous fait prendre.

Je ne peux pas essayer de relativiser pour vous, je ne suis pas à votre place. J’espère que tout cela sera vite fini et que vous pourrez reprendre une vie normale le plus tôt possible. J’espère que ce que vous faites en ce moment sera reconnu et récompensé à hauteur de ce que vous méritez. On peut toujours rêver. J’espère que vous aurez les améliorations des conditions de travail que vous demandez, qui ne serait que décence.

Merci.

 

——-

Leave A Comment