Comment choisir ses compléments alimentaires


Il y a maintenant tellement de marques de compléments alimentaires, tellement de personnes qui vous conseillent de prendre ceci ou cela, qu’il est difficile de s’y retrouver. En naturopathie, on a régulièrement recours aux compléments : aujourd’hui, je vous aide donc à y voir plus clair pour choisir les bons compléments alimentaires.

D’abord, c’est quoi un complément alimentaire ?

Un complément alimentaire c’est une source de nutriments (minéraux, vitamines, oligo-éléments…) supplémentaire que l’on ajoute à son alimentation. Il peut prendre plusieurs formes : gélules, comprimés, poudres, liquides, portion d’un aliment… En fonction de nos besoins, on se tournera vers tel ou tel complément, pour apporter à notre corps un ou des nutriments nécessaires.

 

 

Compléments alimentaires

Suppléments ou compléments, c’est quoi la différence ?

Un complément vise à corriger une carence (ou éventuelle carence), causée par exemple par une pathologie ou un régime alimentaire. Cette carence peut être caractérisée par des symptômes (mauvais sommeil, crampes, déprimes…) ou être silencieuse. Le supplément, de son côté, ajoute une dose relativement importante d’un nutriment, là où il n’en manque (normalement) pas.

En gros, on prendra un complément pour rétablir un déséquilibre et retrouver ou conserver sa santé. On prendra un supplément dans le but d’améliorer généralement une condition ou performance quelconque (sport, acné, détox, vieillissement, cheveux, bronzage…).

Ici je m’intéresserais uniquement aux compléments, mon but étant de vous aider à être en santé de façon globale, non de vous transformer en machine de guerre.

 

Pourquoi prendre des compléments alimentaires

Comme indiqué plus haut, le but du complément est de rétablir l’équilibre.

Ne consommez pas un produit uniquement parce que Madame-Machin vous à dit que c’était FAN-TAS-TIQUE et que vous retrouverez la forme, la santé, le sommeil, l’amour et votre bracelet préféré, perdu en 2006 à la foire aux pommes de terre.

Si vous avez un régime alimentaire végétarien, végétalien ou vegan, vous pouvez consommer de la vitamine B12.

Le moral dans les chaussettes, un terrain inflammatoire, déprime ou dépression ? Vérifier et éventuellement augmentez votre consommation d’oméga 3 !

Si vos analyses sanguines révèlent un manque de Fer et que celui-ci ne provient pas d’une pathologie, vous pouvez faire une cure de fer de courte durée et augmenter votre consommation d’aliments riches en fer dans votre alimentation de tous les jours. Si cela relève de la pathologie, il sera parfois nécessaires de faire des cures régulières.

Grosse fatigue, état grippal ? Il est effectivement possible de consommez de la vitamine C ou du magnésium.

Fiez-vous à votre ressenti, à vos éventuelles analyses, à votre terrain et état de santé. Certains compléments sont déconseillés en cas de faiblesse du foie ou des reins, d’obésité,ou de dépression par exemple. Notez aussi qu’une surdose peut-être plus dangereuse qu’une carence ! Si vous avez des doutes, parlez-en à votre médecin, naturopathe, praticien de santé…

Bref, ne prenez pas n’importe quoi ? OKAY ?

Compléments alimentaires

 

Faut-il avoir peur des compléments alimentaires ?

Lorsque l’on regarde les dosages de vitamines de beaucoup de compléments, les chiffres peuvent être effrayants : 1000% voir 2000% des apports journaliers recommandés (AJR) ! Mais pourquoi donc ces doses INCROYABLES ma chère mÔdame ? Et bien parce que les compléments alimentaires, surtout lorsqu’ils ne sont pas directement issus d’un consommable (plantes, minéral, levures…), sont plus difficilement assimilables par le corps. Il faut donc le surdoser pour être sûr d’en capter et assimiler suffisamment.

En France, les compléments alimentaires n’ont pourtant pas des dosages très élevés. Vous pouvez donc prendre des compléments de façon raisonnable sans risquer grand chose. Attention toutefois à bien les choisir et à ne pas prendre quelque chose qui ne vous conviendrait pas.

 

Et c’est là où on y arrive :

Quels compléments alimentaires choisir ?

Dans la mesure du possible, tournez vous toujours vers des compléments composés par de VRAIS aliments. Par exemple, si vous voulez prendre de la vitamine C, le mieux est de consommer de l’acérola, du camu-camu, de l’argousier ou des baies de gojis (par exemple). Beaucoup de vitamines du groupe B, se retrouvent dans la levure de bière. Les noix du brésil représentent un très bon apport de sélénium. Bref, vous voyez l’idée ?

Votre corps reconnaîtra de vrais aliments qu’il traitera naturellement. Les nutriments seront également bien assimilés et vous en profiterez au maximum.

Enfin, si vous trouvez le produit dont vous avez besoin sous forme de complément alimentaire Bio, c’est évidemment tout bénef !

Et pour les nutriments difficilement trouvables dans leur forme alimentaire, comme la B12 vegan ou la vitamine D, le mieux est de se tourner vers des marques Françaises si cela est possible. Évitez également les produits qui vous promettent des miracles à grands coups de marketing. L’important est le nutriment et sa qualité, les tests réalisés, la provenance (du produit et de ses ingrédients), les conditions de fabrication ainsi que les valeurs de l’entreprise.

En France, nous avons aussi des société qui fabriquent des compléments de belle qualité : Nutri&Co, Flamant vert, Holistica…

 

Compléments alimentaires et méthodes d’administration

Comment prendre ses compléments alimentaires

Pour la plupart des compléments, vous trouverez la voie d’administration indiquée sur l’emballage. Si ce n’est pas le cas, cherchez une éventuelle notice, ou la boite d’emballage du flacon. Si rien n’est indiqué, ne vous précipitez pas : La DGCCRF (Direction générale de la concurrence, consommation et répression des fraudes) oblige les marques commercialisées en France à indiquer sur l’emballage ou dans la boite, les conditions de conservation et de consommation. Vérifiez donc que vous avez accès à ces informations avant de vous lancer dans une cure avec un produit suspect !

Quand prendre ses compléments alimentaires

Si rien est précisé sur la boite quant au meilleur moment pour prendre vos compléments, prenez le avant ou pendant un repas. Certaines substances sont mieux assimilées en présence de corps gras (Pas besoin de manger de la friture, la plupart des aliments contiennent – au moins – une infime part de lipides), d’autres plus fragiles seront davantage préservées en présence de nourriture quelconque.

Post Author: Laura Breiller-Tardy

Naturopathe à Lyon. Alimentation saine, soins naturels, soigneuse d'hormones... J'aime la nature, les chiens, et manger (mais pas des chiens).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laura Breiller-Tardy