Comment améliorer son sommeil

Comment améliorer son sommeil naturellement, sans avoir recours à des molécules chimiques ? C’est ce dont nous allons parler aujourd’hui ! Voilà une série de bonnes pratiques à adopter pour dormir mieux.

Comment ça se passe dans le cerveau

Tout d’abord, un peu de biologie : nous allons parler de la glande pinéale ! Derrière ce petit nom rigolo, se cache une partie de notre cerveau. Rien que ça. La glande pinéale est la zone de notre cerveau qui s’occupe de notre cycle nycthéméral (l’alternance jour/nuit) grâce à des messages qu’elle reçoit (lumière ambiante, calme…). Suite à ces messages, elle orchestre la libération d’hormones (notamment la mélatonine, l’hormone du sommeil) nécessaires à la bonne gestion de notre rythme et donc de notre sommeil.

Comment dormir mieux

Le rythme

Avoir des horaires à peu près réguliers fait prendre de bonnes habitudes à votre corps. Essayez de garder des horaires similaires pour vous coucher tous les soirs (ou presque, vous avez le droit de faire la fête évidemment). Au bout d’un moment, votre corps saura quoi faire de lui-même !

La lumière

Pour faire comprendre à notre glande pinéale qu’il va bientôt être temps de dormir, il faut l’aider à comprendre quel est le bon rythme. La journée, profitez de la lumière, ne vivez pas dans le noir, ouvrez vos volets, vos rideaux et sortez, même peu de temps. Vous faites comprendre à votre corps que ce n’est pas le moment de dormir ! Au contraire lorsque dehors, la lumière décroit et qu’il est bientôt l’heure de dormir, commencez à tamiser les lumières. De cette façon, vous envoyez le message à votre glande pinéale : « Hého, c’est bientôt la pause » !

Attention, cela n’empêche pas votre corps de vous demander une sieste postprandiale (après un repas),  surtout après repas lourd. Dans ce cas-là, l’énergie nécessaire à la digestion est mobilisée : vous aurez tendance à somnoler. Mais ça n’a rien à voir avec la glande pinéale !

Sommeil

Le calme

Rien ne vous empêche d’avoir une vie agitée et bien remplie. L’important est de relâcher la pression le soir, et d’instaurer le calme au fur et à mesure que la journée se termine. Vous faites également comprendre à votre cerveau qu’il est temps de ralentir et de se détendre. Musique douce, silence, bruits de nature, lecture, bain chaud, massage… à vous de trouver les rituels qui vous plaisent.

Excitants

Tout le monde n’est pas sensible aux excitants : thé, café, boissons énergisantes, maté, alcool, sucres… Cependant, si c’est votre cas, il est conseillé de supprimer ces produits à partir du milieu de l’après-midi afin d’améliorer son sommeil.

Petite parenthèse : le sucre est un énergisant temporaire mais efficace. Voilà pourquoi donner des aliments ou boissons très sucrés avant le coucher d’un enfant et se plaindre de son agitation, c’est pas joli-joli!

Relaxation

Avant de dormir, relaxez-vous. Déconnectez-vous des informations, réseaux sociaux, téléphones… Cela vous aidera à calmer votre esprit. Lisez, méditez, discutez calmement, faites des câlins, écoutez de la musique douce, faites un yoga doux ou des étirements…

Fatiguez-vous !

Si vous avez larvé toute la journée sur votre canapé, pas étonnant que vous n’ayez pas sommeil le soir. Le bon rythme est de l’activité en journée, du repos le soir venu !

Aidez-vous avec des plantes pour améliorer votre sommeil

Pour dormir mieux, il existe une grande variété de produits naturels pour vous aider à trouver le sommeil. Encore faudra-t-il trouver le bon ! Valériane, lavande, fleur d’oranger, tilleul, camomille, mélisse, passiflore… sous forme d’huile, de plante sèche ou fraiche, d’eau florale… Il ne vous reste plus qu’à tester ou à vous faire aider d’un naturopathe, phytothérapeute, aromathérapeute… Attention, certaines plantes ne sont pas adaptées aux enfants ni aux femmes enceintes. Prenez-les 1h à 30 minutes avant d’aller vous coucher, tous les soirs.

1 comment

  1. LeNamoureux

    Merci pour ces bons conseils.
    Je m’en vais câliner mon aimée dès que je le pourrais.

Leave A Comment