Acné : dois-je prendre du zinc ?

Partagez !

Si vous souffrez d’acné et que vous traînez un peu sur internet, vous avez dû probablement tomber sur le conseil ultime : prenez du zinc.

Médecins généralistes, dermatologues, naturopathes, pharmaciens… nombreux sont ceux qui conseillent le zinc pour dire bye bye à l’acné.

A-t-on vraiment besoin du zinc ?

OUI.

Le zinc est un oligo-élément indispensable au bon fonctionnement du corps. Il intervient dans énormément de processus : synthèse de l’ADN, réponse immunitaire, apprentissage, reproduction…

Une carence en zinc peut entraîner de multiples symptômes : fatigue, irritabilité, baisse de la fertilité chez l’homme, système immunitaire défaillant, cicatrisation difficile…

 

La complémentation en zinc contre l’acné

Pourquoi se complémente-t-on en zinc ?

Le zinc a un effet purifiant et stimulerait le système immunitaire. Il est à ce titre souvent recommandé pour traiter l’acné et d’autres pathologies cutanées.

Une étude a démontré une efficacité sur certaines lésions d’acné pour approximativement 30% du panel testé.

On peut par ailleurs se complémenter en zinc lorsque l’on souffre d’une affection saisonnière : rhume, grippe… La complémentation dans ce cas est de courte durée.

Supplément zinc acné

Dans certains cas de diabète, la complémentation en zinc peut être bénéfique. Parlez-en avec votre médecin !

Enfin, lorsqu’il y a une carence en zinc, la complémentation est justifiée. Dans ce cas, votre médecin aura couplé un recueil des signes cliniques à un dosage sanguin. Certaines pathologies, médicaments ou conditions peuvent faire baisser le taux de zinc.

25% de la population mondiale aurait un risque de carence en zinc. La grande majorité des personnes concernées vivent dans la pauvreté, dans des pays où l’accès à une nourriture variée n’est pas toujours aisé. Pour les autres, une alimentation très déséquilibrée, qui manque de variété ou (comme écrit plus haut) une pathologie faisant baisser le taux de zinc seront bien souvent en cause.

En pratique ça donne quoi ?

Je reçois énormément de consultants ayant des problèmes d’acné (qu’elle soit hormonale ou non). Environ 1/3 de ces personnes s’étant déjà complémentées en zinc au cours des dernières années. La complémentation a pu être prescrite par un praticien ou être spontanée. Je me souviens d’une femme pour laquelle cette supplémentation a été utile. Une seule.

Évidemment, je n’ai pas eu en consultation 100% des personnes ayant de l’acné et consommé du zinc ! Je ne me souviens également pas forcément de toutes les consultations que j’ai eues. Mais en termes de proportion, j’ai en écrasante majorité des déceptions.

 

Les effets négatifs d’une complémentation en zinc injustifiée

À moins de manquer de zinc ou d’avoir un besoin accru suite à une condition médicale (dans ce cas, voir avec votre médecin), la complémentation peut avoir des effets délétères sur l’organisme.

Une complémentation de longue durée (supérieur à 15 jours) peut avoir des effets sur votre taux de cuivre, votre taux de fer, provoquer neutropénie (ce qui aura un effet sur l’absorption du fer) qui est tout aussi gênante qu’une carence en zinc.

Un surdosage en zinc (même léger) peut avoir comme effet : troubles neurologiques, perturbation du ratio cholestérol HDL / LDL, fatigue, nausées, carence en cuivre et fer, altération du système immunitaire, neutropénie… Attention donc si vous n’êtes pas en carence ou n’avez pas d’alimentation carencée en zinc.

 

Sources

 

Laisser un commentaire