Aller au contenu
Accueil » Articles » Acné : les compléments les plus courants

Acné : les compléments les plus courants

  • par

Les compléments alimentaires peuvent parfois améliorer l’acné. Mais comme elle est le résultat de divers facteurs, tous les compléments ne vous seront pas utiles. Voici quelques compléments utiles en cas d’acné, et dans quel cas peut-on les utiliser.

Notez qu’une peau acnéique est très sensible. Soyez doux avec elle sous peine de voir votre acné, vos cicatrices, hyperpigmentation, rougeurs… empirer.

Quels compléments alimentaires prendre contre l’acné ?

Je ne citerai pas ici tous les compléments alimentaires qui peuvent s’avérer utiles pour l’acné. Il s’agit d’un condensé des compléments que je vois passer le plus souvent en consultation. En tête d’affiche : le zinc.

Spoiler alerte : sur toutes les personnes vues et ayant consommé des compléments en zinc avant la consultation, il est très TRÈS rare que ceux-ci aient été rapportés efficaces.

J’ajouterais que la majorité du temps, même si vous parvenez à réduire votre acné avec un de ces compléments cités plus bas, l’acné reviendra dans la plupart des cas. Pourquoi ? Parce que vous aurez donné un coup de pouce temporaire à votre organisme qui vous remerciera. Mais vous n’aurez pas réglé la cause de l’acné : elle reviendra.

Pour vraiment vous débarrasser de votre acné définitivement, il faudra surement creuser plus loin et faire un travail plus large qu’une prise de complément seule.

Le zinc

En cas de terrain inflammatoire ou d’excès de sébum, acné bactérienne.

Le zinc est souvent recommandé pour :

  • Ses propriétés anti-inflammatoires
  • Sa capacité à réguler la production de sébum
  • Son effet anti-bactérien, purifiant

Choisissez un complément en zinc sous une forme facilement absorbable : gluconate de zinc, picolinate de zinc, citrate de zinc ou bisglycinate.

Compléments alimentaires acné

Attention : Il faudra bien vérifier la présence d’un terrain inflammatoire (voir avec votre praticien de santé) ou d’un excès de sébum. On peut avoir de l’acné avec une production de sébum normale. Dans ce cas, la prise de zinc pourra assécher la peau et la sensibiliser encore plus.

Une complémentation en zinc peut dépléter le fer, le magnésium, le cuivre… si elle n’est pas bien menée.

Oméga-3

En cas de terrain inflammatoire et / ou de carence en oméga 3. Attention à choisir une bonne forme d’oméga 3 : se gaver d’huile de colza ou de lin n’est pas la solution.

Vitamine A

En cas de carence en vitamine A, d’acné déclenchée après un changement de régime alimentaire (véganisme notamment)1 ou de cicatrisation difficile de l’acné.

La vitamine A est cruciale pour la régénération cellulaire et peut aider à prévenir l’obstruction des pores. Veillez à doser votre taux en laboratoire et choisir une forme assimilable.

Attention : un excès de vitamine A est nocif à la santé.

Probiotiques

En cas de dysbiose intestinale.

Les probiotiques favorisent un équilibre sain de la flore intestinale. Ils peuvent avoir un impact positif sur la santé de la peau. Sélectionner un complément probiotique avec des souches adaptées. Si votre flore intestinale est en bonne santé, la prise de probiotique n’est pas toujours conseillée. (voir avec votre pharmacien, naturopathe, nutritionniste…).

Vitamine D

En cas de carence en vitamine D (hormone D) avérée.

Une carence en vitamine D peut être liée à des problèmes de peau, y compris l’acné. Opter pour un complément de vitamine D, surtout si l’exposition au soleil est limitée. Un manque de vitamine D peut causer des troubles hormonaux.

Ne pas prendre de la vitamine D sans avoir dosé votre taux sanguin au préalable. Son excès est néfaste à la santé.

Curcumine

En cas de terrain inflammatoire. À confirmer avec un examen de santé.

La curcumine présente dans le curcuma est reconnue pour ses propriétés anti-inflammatoires. Choisissez un complément de curcumine qui inclut également du poivre noir (pipérine) pour améliorer son absorption. Respecter les doses conseillées.

La prise de curcuma est déconseillée si vous avez :

  • Un système digestif sensible,
  • Des calculs biliaires, obstruction des voies biliaires
  • Une pathologie du foie,
  • Des traitements médicaux lourds (chimiothérapie, anticoagulants…) .

Renseignez-vous auprès de votre médecin et d’un naturopathe.

Sélénium

En cas de carence en sélénium.

Le sélénium, un antioxydant, peut aider à protéger la peau contre les dommages oxydatifs et a un effet sur la gestion de l’inflammation. Un déficit en sélénium peut être une des causes de l’acné. C’est une carence assez courante, mais il est facile d’y remédier en mangeant 1 ou 2 noix du brésil chaque jour.

Pas de cure sous forme de complément à long terme sans dosage sanguin : son excès est dangereux (lésions nerveuses, troubles intestinaux importants) et peut être la cause d’une acné plus importante.

Huile d’Onagre

En cas de déséquilibre hormonal léger et passager (périménopause notamment).

L’huile d’onagre peut (dans certains cas) aider à réduire les symptômes de dérèglements hormonaux légers, telle qu’une acné hormonale peu importante. Ne pas consommer en cas de grossesse, antécédents de cancers hormono-dépendants…

Levure de bière

Avec des vitamines et des minéraux, la levure de bière peut aider à résoudre des déséquilibres légers. Je pense particulièrement à un manque de vitamines B.

Conclusion

Choisir des compléments alimentaires pour gérer l’acné nécessite une approche éclairée. Comprendre les propriétés de chaque supplément, consulter un professionnel de la santé, limiter les perturbateurs endocriniens, les allergènes et maintenir une alimentation équilibrée sont des éléments clés pour une approche holistique et naturelle envers la gestion de l’acné.

1 : Certaines personnes ont du mal à métaboliser la vitamine A à partir de son précurseur (pro-vitamine A ou bêtacarotène). C’est ce précurseur que l’on retrouve dans les végétaux. Certains vegans (et omnis, d’ailleurs) peuvent donc avoir une carence en vitamine A, même en consommant beaucoup de bêtacarotène. Donc si vous êtes vegan et avez vu apparaître de l’acné à la suite de votre changement de régime alimentaire, faites doser votre taux en laboratoire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *