Cuisine, Poisson, Sans gluten

Mi-cuit de saumon pané au sésame et avocat – Tataki

15 novembre 2015
Tataki de saumon au sésame

Je n’aime pas le froid, vraiment pas. Et les températures n’iront pas en s’améliorant.

Mais j’ai un chien sur les genoux.

En soit, c’est une phrase anodine (et hors sujet), non ? Et bien non, pas pour moi. J’aime les animaux à l’infini et parmi eux, j’ai un fervent amour pour les chiens… et parmi eux, j’ai un fervent amour pour mon chien (je suis toujours hors sujet ?).

Tibou c’est un sac à puce que tout le monde aime appeler « paillasson », dû à son poil dur et tout gris. Il vient de la SPA et malgré qu’il fût incroyablement difficile de ne pas emmener tous les chiens que j’y ai rencontré, Tibou m’a paru parfait. Il ne faisait pas le beau, il n’était pas majestueux, et il sentait mauvais. C’est en grande partie pour ça que je l’ai adopté. J’ai une préférence pour les chiens drôles, et surtout, qui ne ressemble à aucun autre (les bâtard quoi…mais le mot me parait trop péjoratif).

 

Croisé griffon - ratier

Tibou <3

 

Tibou était tout piteux dans son box, il avait l’air timide et inquiet, et il est venu discrètement sentir ma main à travers la grille avec une démarche toute raide. Quelques heures plus tard, il était couché sur mon canapé.

C’était il y a 5 ans, et depuis, malgré de nombreux déménagements, et de grands changements, il a été le seul point stable qui est resté dans ma vie. Autant vous dire que j’ai du mal à m’en séparer, même pour l’après midi, et que je suis impatiente de le retrouver chaque fois. Autant vous dire aussi qu’il est très mal élevé, qu’il a une haleine douteuse et qu’il ne supporte pas les autres chiens (heureusement, sinon j’en aurai adopté 18 autres).

Si je suis si contente que Tibou soit couché sur mes genoux, c’est déjà parce que c’est mon chien et que je l’aime (évidemment) mais aussi parce qu’il ne vient que rarement lorsqu’il fait chaud, ou il reste 5 minutes et repart en suffoquant de chaleur (je suis un peu moins hors de mon sujet maintenant ? un peu ?). Et voilà depuis quelques semaines à l’arrivée du mauvais temps, j’ai deux petites pattes qui viennent se poser sur ma jambe, pour me demander l’autorisation de monter. Oui, évidemment qu’il peut, et d’ailleurs je ne sais pas lequel de nous deux en est le plus heureux ! Je me mets en tailleur sur ma chaise de bureau, et hop, monsieur s’installe. Au bout d’un certain temps, j’ai des fourmis dans les jambes, j’ai mal, mais je ne bouge pas, je suis trop contente de l’avoir avec moi !

Ça fait partie des petites choses qui vous consolent lorsqu’arrive la saison froide. J’ajouterais aussi les légumes d’automnes, mais j’en ai déjà parlé, et le plaisir de se blottir sous une énorme couette le soir (ah et la raclette aussi). Comme j’ai tendance à jouer mon moral sur la météo, j’essaye de plus en plus de réfléchir à ce qu’il y a de positif lors d’une situation déplaisante. C’est un travail de longue haleine, mais indispensable à mon avis, pour profiter de la vie, et ne pas toujours attendre « plus tard », parce que plus tard, ça ira mieux.

 

sep

 

Aucune transition pour passer à la recette d’aujourd’hui, parce que ce serait un peu gros, et qu’elle n’a aucun rapport avec le sujet.

Il s’agit d’un tataki de saumon pané au sésame. Le tataki c’est un peu comme le sashimi (de grosses tranches de poisson cru assez épaisses) mais celles-ci sont poêlées « aller-retour ». Le saumon doit rester cru à l’intérieur et reste délicieusement tendre.

Tataki de saumon au sésame

Mi-cuit de saumon au sésame et avocats

 

Pour choisir votre saumon, évitez celui d’élevage, généralement bourré aux antibiotiques, élevé en cage. Si vous en trouvez du sauvage, c’est bien. Il est moins gras mais évidemment, plus rare et plus cher. Le saumon ne doit pas avoir de grosses marbrures blanches (signe qu’il est très gras). Il existe aussi les saumons bio ou les saumons labels rouge qui sont élevées d’une façon plus respectueuse (Moins ou pas d’antibiotique, cages plus grandes…). Enfin, choisissez-le très frais, puisqu’il va rester cru à cœur.

 

Tataki de saumon pané au sésame et avocat

20 minutes – 2 personnes

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

La liste de courses
  • 2 pavés de saumon
  • 1 œuf
  • 1 poignée de sésame
  • 1 avocat
  • Un verre de riz (Le riz à sushi est bien adapté à cette recette mais un basmati parfumé sera très bon également)
  • De la sauce soja (sucré ou salé, selon votre préférence. Ici, elle est sucrée)
  • Une cuillère à café d’huile de sésame
  • Du vinaigre de riz
  • Des cébettes / ciboules
Préparation
  1. Rincez bien votre riz et faites-le cuire au cuiseur vapeur (si vous n’en avez pas, une cuisson pilaf ira bien également).
  2. Lorsque le riz est cuit, ajoutez un peu de vinaigre de riz, mélangez et gardez-le au chaud.
  3. Dans un bol, battre l’œuf et trempez-y le saumon. Versez le sésame dans une assiette et roulez-y le saumon recouvert d’œuf.
  4. Faites chauffer à petit feu l’huile dans une poêle et déposez très délicatement le saumon. C’est donc une cuisson aller-retour, ne le laissez pas cuire ! Une minute par face suffira.
  5. Pendant ce temps détaillez l’avocat en tranche, déposez le dans l’assiette avec le riz.
  6. Déposez le saumon et la ciboule émincée. Versez un filet de sauce soja sur l’assiette.
  7. C’est prêt ! Servez aussitôt, le saumon refroidira vite !

Idée : Faites mariner votre saumon dans du citron et de la sauce teriyaki !

 

 

Tataki de saumon au sésame

Tataki de saumon au sésame

Tataki de saumon au sésame

Mi-cuit de saumon au sésame et avocats – Tataki

 

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply P'tites recettes en goguette 11 janvier 2016 at 10 h 54 min

    Quelle tuerie cette recette !!

  • Leave a Reply

    Page 1 sur 11