Beauté naturelle, Lifestyle, Naturopathie

Les maux de grossesse : Éviter les vergetures

25 juillet 2015
Huiles végétales et hydrolats

Vous avez choisis, ou non, d’être enceinte, en période de canicule ? Bon courage…

Encore plus de jambes lourdes, suées, varices, problème circulatoires, malaises… en perspective. Certaines petites choses peuvent cependant vous aider à prendre votre mal en patience.

 

Huiles végétales et hydrolats

Huiles végétales et hydrolats

 

 

Pendant la grossesse, votre peau est mise à rude épreuve… un coup sèche, un coup grasse, certaines ont de l’acné (hé oui, vous avez cru vous en être débarrassée pour toujours ?)

Et LE truc, qui ne fait vraiment pas plaisir : les vergetures. Parce que celles-ci, pour les faire partir…

Alors déjà, on n’a pas le droit aux huiles essentielles. Par contre, la nature nous propose les huiles végétales, et ça, c’est déjà pas mal !

Aujourd’hui on va s’intéresser à trois huiles : Amande douce, rose musquée, carotte.

 

L’huile d’amande douce : On ne la présente plus !

Ses vertus adoucissantes et apaisantes et nourrissantes en font une alliée précieuse des peaux, fragiles et irritées. Elle est très réparatrice, améliore l’élasticité de la peau.

Elle est très riche en :

Acide Oléique (+ de 65%) : l’huile, qui la rend très riche. Elle freine le vieillissement et améliore sa protection (grâce aux phystérols et triacylglycérides)…

Vitamine A : raffermissante, elle contribue à la santé de la peau, des muqueuses et des yeux. On en entend bien parler dans les publicités pour des crèmes antirides miraculeuses : le rétinol, qui n’est autre qu’une forme de vitamine A, très active.

Vitamine E : Puissante anti-oxydante, neutralise les radicaux libres (dégradent les composants cellulaires comme l’ADN, les protéines…) et protège les cellules. Elle aide également la peau à conserver son élasticité.

Champs d’application : Pour les mamans ayant choisi l’allaitement, elle est aussi efficace sur les gerçures et crevasses sur le mamelon.

 

L’huile de rose musquée :

Assouplissante, antiride et réparatrice, cicatrisante…

Elle est riche en :

Vitamine F : Elle n’est, à ce jour plus reconnu comme vitamine, puisqu’elle n’a pas une structure de protéine. Elle aide à la cicatrisation, est efficace contre l’eczéma, et est très nourrissante.

Vitamine E : voir plus haut !

Vitamine K : Réparatrice, elle stimule la coagulation et le bon état des vaisseaux sanguins.

Vitamine A : voir plus haut !

Elle contient également des Squalènes, composantes de la peau, réparatrice, adoucissante et anti-oxydante.

Champs d’application : Pendant la grossesse (ou non), elle peut être utilisée aussi sur l’acné à rosacée de peau ainsi que sur les varices. Elle est aussi utilisée pour réparer la peau après une brulure.

 

Huile de carottes ou macérât huileux de carotte :
Macérats huileux de carottes

Macérats huileux de carottes

A ce qu’il parait, les carottes, ça rends aimable… A ce qu’il parait

En tout cas nous, on l’utilise plutôt pour la peau ! Si on était aimable, ça se saurait ! Elle prépare la peau au soleil (mais attention à l’exposition pendant la grossesse, vous ne voulez pas vous retrouver avec des tâches tout de même !) Et vous aidera à garder un teint lumineux, est réparatrice, assouplissante, anti-oxydante et adoucissante.

Elle est  riche en :

Provitamine A : Ou bêtacarotène (Synthétisable en vitamine A par le corps). Il vous assurera une bonne mine malgré l’absence d’exposition au soleil.

Vitamine F : Voir plus haut.

 

La préparation :

Pour les timides, qui ne veulent pas se lancer dans la préparation ou l’achat de produits cosmétique, vous pouvez utiliser de l’huile d’amande douce pure. Elle n’agresse pas la peau et convient même aux épidermes sensibles.

Pour les autres :

Je prends un flacon vaporisateur en verre, plus sûr que le plastique. Le flacon doit être très propre (stérilisé de préférence).

Vous pouvez adapter le mélange en fonction de vos besoins.

Il vous faudra :

– De l’huile de rose musquée BIO

– Macérât huileux de carottes BIO

– Hydrolat de carottes BIO

Je  ne prépare pas de grosse quantité de produit (15 à 20 cl), comme je n’y ajoute pas de conservateur. Vous pouvez toutefois trouver des conservateur naturels (Extrait pépins de pamplemousse par exemple).

Je commence par mettre les huiles dans mon flacon, puis mon hydrolat. Vous obtenez un produit en deux phases. L’huile ayant une densité plus faible que l’eau, elle reste à la surface. Il faudra secouer votre flacon avant utilisation !

Conserver dans un endroit frais et sec. Si les températures sont très élevées, comme cet été, vous pouvez le conserver au frigo, il gardera toutes ses propriétés !

 

Éviter les vergetures pendant la grossesse

L’utilisation :

A commencer dès le début de la grossesse ! N’attendez pas ! Votre peau a besoin d’être préparée, avant tout.

A poursuivre au minimum 3 mois après accouchement, l’huile aidera à raffermir votre peau et effacer les marques.

Une à deux fois par jour, de préférence après la douche, ou avant le coucher.

Vaporisez sur le corps par zones, et massez longuement, c’est très important pour faire pénétrer le mélange.

Si vous n’avez pas le temps d’en appliquer partout, voilà les zones clés, en fonction de vos besoins :

Ventre, poitrine, fesses, haut des cuisses, pour les vergetures.

Jambes et ventre pour les vaisseaux sanguins et varices.

Pour le visage, vaporisez sur vos doigts, puis appliquez sur votre visage, ça évitera le gras dans les cheveux.

 

Qualité des huiles :

On préférera une huile de qualité biologique et extraite à froid : Elle sera plus pure et conserve ses propriétés naturelles.

Je les commandes généralement sur Aroma-zone, où les prix sont plutôt raisonnables.

Le verdict :

Il n’y a pas de remède miracle, évidemment. Les vergetures et varices dépendent grandement de la qualité de votre peau. C’est une injustice de la nature, on est d’accord.

Mais cela aidera grandement à limiter les dégâts. J’ai été particulièrement studieuse (au moins sur ce point !) et ai pu échapper aux vergetures.

L’huile m’a également permis de garder bonne mine (bon certains jours, rien à faire…), sans soleil.

J’ai testé également l’huile bi-oil, ainsi qu’une crème anti-vergeture du commerce. La bi-oil fait son travail pour ce que je peux en dire. La crème anti-vergeture, elle, m’a laissé la peau sèche (à cause de l’alcool ?)

 

You Might Also Like

Page 1 sur 11