Cuisine, Parents perdus (ou pas) ?, Recette végétalienne (Vegan), Recette végétarienne, Recettes pour enfants

Diversification alimentaire pour bébés gourmands – Purées maison

20 avril 2016
DSC_0885

Pour diversifier l’alimentation des tous petits, il n’y a pas qu’une seule et unique façon de faire. La manière qui vous semblera le plus adapté à votre enfant sera probablement la meilleure.

Je vais vous parler de deux méthodes intéressantes qui méritent d’être comparée. Vous trouverez également des idées pour préparer les repas de vos lardons, si vous souhaitez éviter les petits pots tout près. Les petits pots du commerce sont probablement très pratique, loin de moi l’idée de le nier. Malgré tout, le goût… non sérieusement ! Le petit pot de haricot vert qui à la même goût que tout les autres, c’est normal ? J’ai du mal à comprendre comment les bébés sont sensé apprendre à apprécier des légumes si le goût des purées n’a pas le goût de légume.

Il en existe des bio, des non bio, des plus ou moins naturels… mais le goût des aliments est difficile à reconnaitre. Bref, choisissez en connaissance de cause, mais également en fonction de vos possibilités / moyens. C’est vrai qu’il n’est pas toujours pratique de faire soi-même les purées pour bébé. Malgré tout, quelques astuces peuvent vous aider, si vous voulez essayer :

– Le Baby Cook : Il cuit à la vapeur mais également avec de la pression. L’avantage : c’est rapide ! La cuisson prend une vingtaine de minute, ensuite, il n’y a plus qu’à mixer, dans le même bol. Attention à l’eau que vous utiliser, celle du robinet est très calcaire. Pensez à nettoyer régulièrement le réservoir et le conduit de vapeur. Verser dans le réservoir de l’eau et du vinaigre blanc par exemple. Lancer une cuisson et recommencer avec de l’eau seule, pour enlever les restes et l’odeur de vinaigre.

– Si vous travaillez, lancer la cuisson des légumes en rentrant du travail. Au cuiseur vapeur ou à l’étouffé (à feu doux), histoire de garder les vitamines, minéraux, enzymes qui sont là pour rendre service ! Il n’y aura plus qu’a mixer à l’heure du repas.

Préparer en grosse quantité. Je prépare de la purée pour plusieurs repas, que je place par portion dans des récipients hermétiques bien propre. Soit je les conserve au frigo, soit j’en congèle quelque-uns, ça peut toujours dépanner !

 

Purées pour bébés de 4 à 8 mois

Purées pour bébés de 4 à 8 mois

 

 

La plus répandu, l’introduction des purées :

A partir de 4 mois, si votre pédiatre n’y voit pas d’inconvénient, vous pouvez commencer à introduire des légumes dans l’alimentation de votre bébé. A savoir que le corps sera plus apte à accepter de nouveaux aliments entre 4 et 7 mois et donc éviter les allergies.

Attention toutefois, des allergies peuvent arriver et sont à surveiller : Bébés qui devient grognons, eczéma, vomissement (en jet), diarrhée, urticaire, asthme, enflement de la gorge / langue / bouche… Si vous constatez des signaux, mieux vaut stopper l’aliment déclencheur et en parler à votre pédiatre.

Pour introduire un nouvel aliment et s’assurer que votre bébé le tolère bien, il faudra lui donner pendant au moins 3 jours. De cette façon, vous êtes sûr que l’allergie vient de cet aliment uniquement (et si le problème disparait lors de l’arrêt de l’aliment, vous êtes fixé). De plus, le corps humain s’entraîne à se battre petite à petit : Lors de la première ingestion d’un aliment allergène, il aura une réaction qui pourra passer inaperçu. Plus le corps recevra de cet allergène, plus il réagira pour virer vite-fait bienfait l’intrus. L’allergie sera là au départ, mais pourra être détecté un ou deux jours plus tard.

Par quoi commencer

La carotte semble être toute indiquée ! Très peu allergisante, sucrée, purée onctueuse…

Mais vous pouvez également utiliser : Courgette, potiron, haricots, épinards, patate douce, pomme de terre, panais…

Pour les légumes qui ont tendance à être plus fibreux et donnerait des purées peu lisses (épinards, haricots…), vous pouvez ajouter un peu de pomme de terre. La pomme de terre à un goût neutre et ne nuira pas à l’introduction du légume.

Les premières purées doivent être très lisses, sans morceau et peu épaisse.

Préférez évidemment les légumes frais Bio. Les légumes surgelées ne sont pas mal également mais fuyez les conserves !

On n’ajoute pas de sel, pas de poivres, pas d’épices. On évite également les légumineuses, plus difficile à digérer et facteurs de gaz (et de mal de ventre).

Comment commencer

Commencez par quelques cuillères en plus du biberon de midi. Évitez aux repas du soir dans un premier temps : Si réaction allergique il doit avoir, vous préférerez sans doute ne pas dormir à point fermé à ce moment là.

Augmentez peu à peu la dose, pour parvenir après un mois, à l’équivalent d’un petit pot. (De 80 à 120 grammes). Au fur et à mesure de l’augmentation, vous diminuerez la quantité de biberon à ce repas jusqu’à 150ml environ.

Oui mais…

Chaque enfant est unique, certain sont très gourmand, d’autres un peu frileux sur la nouveauté… Adaptez comme cela vous semble le mieux, ne braquez pas votre enfant. Si il refuse catégoriquement un aliment, essayez à nouveau quelques jours plus tard. Essayer même plusieurs fois. Au bout de 7 fois, vous pouvez estimer que c’est peine perdu. Cela ne doit pas vous empêcher de réessayer quelques semaines plus tard.

Si votre enfant a du mal avec la déglutition, essayer une purée moins épaisse. Si il ne mange que peu de purée et préfère son biberon, augmentez discrètement les doses, essayez avant ou après le biberon…

Et les fruits ?

Deux semaines après les premiers légumes, vous pourrez introduire des fruits en compote. Choisissez des fruits non acides et évitez les fruits rouges (plus allergisants).

Par exemple, pomme, banane, poire, mangue, pêche, coing… N’ajoutez pas de sucre.

Comme pour les légumes, on commence par quelques cuillères puis on augmente. Mon lardon ne prenait pas de biberon au goûté, j’ai donc commencé par introduire un peu de compote sans biberon, vers 17h. Si votre enfant prend un biberon l’après midi, introduisez à ce moment là, un peu de compote et diminuez, comme le midi la dose de lait.

Bon et le soir, je fais quoi ?

Au bout de quelques semaines, vous pouvez ajouter également les légumes au repas du soir.

Si le repas du midi est un peu (beaucoup) laborieux, vous pouvez attendre que votre bébé s’habitue, avant de changer son repas du soir.

L’avantage

On peut commencez tôt. Déjà c’est sympa (enfin je trouve) et ça peut être pratique en cas de reflux par exemple. Malheureusement, Minipuce à un RGO, j’ai préféré intégrer des aliments plus solides, plus tôt. Sinon, j’aurais penché pour la seconde alternative.

L’inconvénient

Comme c’est plus tôt, ça peut-être difficile : votre bébé n’a pas un reflex de déglutition tout à fait au point et il peut avoir des frayeurs. Également, le lait est bien pratique quand on sort. Que ce soir l’allaitement ou le biberon, c’est vite prêt, et pas besoin de grandes installation. C’est aussi moins salissant !

Recettes de purée pour bébé de 4 mois

Courgettes, haricots / pomme de terre, brocolis, carottes, patate douce, potiron… pour les recettes de purée pour bébé à partir de 4 mois c’est plus bas !

Cela n’engage que mois, mais l’introduction vers 5 à 6 mois d’herbes fraîches douces (thym, romarin, basilic, ciboulette…) est bénéfique pour votre enfant et l’habituera à manger des plats savoureux.

De plus, l’ajout de quelques gouttes (2/3) d’huiles végétales de bonne qualité dans la purée (Bio, première pression à froid) comme le colza, l’olive, la noix, le chanvre… est un plus pour la santé de votre bébé. EN effet, 80% des bébés auraient des carences en Oméga 3, nécessaires pour un bon développement du cerveau, des yeux, le développement cellulaire… Ajoutez-les une fois la cuisson ou le chauffage terminés : beaucoup d’huiles ne supportent pas la cuisson et deviennent nocives.

 

DSC_0885

 

Une alternative : L’alimentation autonome

L’alimentation autonome c’est laisser bébé s’alimenter seul (autant que possible).

Quand commencer ?

On commence vers 8 mois, et impérativement pas avant que votre enfant se tienne assis tout seul, et maîtrise ses mains.

Avec quoi ?

Des portions de nourritures qui se tienne, mais qui ne sont pas dures : Bâtonnet de légumes cuits (carotte, brocolis…), fromage type Kiri, fruits cuits mais en morceau (Banane, poire…), de l’œuf…

Attention !

Certains aliments étant difficiles à introduire de cette façon, il est important de ne pas provoquer de carence en fer et protéines par exemple. Ne négligez pas cette partie de son alimentation et complétez par des purées contenant de la viande, du poisson, de l’œuf, des céréales supplées en fer…

L’inconvénient

Vous vous en apercevrez vite, il y a du dommage collatéral. Il ne faut pas avoir peur de lavez par terre, de ramasser de la carotte dans ses cheveux, et de frotter les vêtements. Cela fait partie de l’apprentissage, votre bébé ne mange pas comme un cochon, mais apprend la motricité, et ça prend du temps.

L’avantage

Vous apprenez à faire confiance à votre enfant et l’aidez à évoluer de façon autonome. Il pourra participer au repas en famille plus facilement et plus tôt.

 

Les idées de purées

Les purées pour bébé à partir de 4 mois. Des purées avec un seul ingrédient, pour habituer votre bébé aux goûts, et détecter les allergies :

 

Purée de carottes

Purée de carottes

Purée de petits pois

Purée de petits pois

Purée de courgette

Purée de courgette

Purées pour bébés de 5 mois et plus. On peut maintenant mélanger les saveurs !

Purées pour bébés de 4 à 8 mois

Purées pour bébés de 4 à 8 mois

Purée pomme de terre et petits pois

Purée de panais et petits pois

 

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

Page 1 sur 11