En avant, Lifestyle, Photos, Voyages

Bruges city guide du paumé

10 mars 2017
Bruges - Gaufres

Vous avez décidé de passer quelques jours à Bruges ? Vous ne le regretterez pas : une ville superbe et géniale pour se remplir le bidon (parfaite quoi !). Le mot-que-je-n’utilise-jamais mais tout juste adapté à l’endroit : Pittoresque.

Nous avons voyagé avec un mouflet, ce qui a limité un peu les choses sans pour autant trop nous handicaper. Il faut savoir que les rues sont entièrement pavées (les trottoirs également) = pas mal de secousses pour les enfants en poussette. Malgré ça, la poussette canne a passé le cap avec brio et le bébé s’est même endormi plusieurs fois ! Je conseillerais d’éviter les talons fins pour visiter la ville si vous tenez à vos chevilles !

Petites précisions historiquo-géographiques

Bruges (Brugge) est située en région Flamande de la Belgique. On y parle donc le flamand (qui sonne à l’oreille comme une sorte d’Allemand je dirais).

Elle fut bordée par la mer du XIIème au  XV ème siècle après un raz-de-marée ! Pendant cette période, la ville est en plein essor puisqu’elle est facilement accessible par bateau. Et HOP, au XVème siècle, Bruges devient la première place financière d’Europe.

Peu de temps après, le bras reliant Bruges à la Mer du nord (le Zwin) s’ensable, coupant la ville de ces avantages. En déclin, Bruges retrouve son rang de ville de province au profit de sa petite voisine : Anvers. Un mal pour un bien ? En effet, le passé médiéval de la ville est très bien conservé et Bruges est la première ville touristique de Belgique (Wikipédia). Elle est surnommée la « Venise du Nord » et figure 3 fois au patrimoine de l’UNESCO avec :

  • Son Beffroi (Ancienne Halle aux laines et tissus ainsi que centre administratif et salle de trésor, situé sur la place centrale de Bruges)
  • Son Béguinage (Ancienne communautés de femme travaillant la laine, devenu aujourd’hui un monastère)
  • Son centre historique

La ville à un patrimoine religieux assez impressionnant avec d’anciens monastères, abbayes, des églises, chapelles… C’est simple, on voit des édifices religieux magnifiques partout ! Le moindre bâtiment est beau, il n’y a pas d’autre mot (même le Mc Do) !

Aujourd’hui et depuis 1 siècle, la ville subit un second essor grâce à la construction du port Bruges-Zeebruges. Bruges est un carrefour entre la France, l’Angleterre et les autres pays du nord.

pano-10

La communication

Qui dit région Flamande dit Néerlandais. C’est une langue Germanique mais je ne saurais dire s’il suffit de parler Allemand pour se faire comprendre. J’ai aussi remarqué une certaine similitude avec du vocabulaire Anglophone. Bon, mais du coup comment on fait ?
Pas de panique, je n’ai croisé personne (boutiques, hébergement, rues…) qui ne parlait pas soit le Français, soit l’Anglais. J’ai souvent eu tendance à dire « Hello » et reçu un petit « Bonjour » en retour… Mon accent Anglais doit être fabuleux…

Le nerf de la guerre…

Pas de panique à nouveau, la Belgique fait parti de la zone Euro !

Le logement

Le centre compte bon nombre d’hôtel de grand luxe aux façades magnifiques ! Le budget ne suivant pas (et j’aime avoir ma propre cuisine) nous avons séjourné dans un logement AirBnB. La maison se trouvait en périphérie de Bruges, à Zedelgem : petite ville résidentielles aux maisons toutes plus soignées les unes que les autres. La maison était spacieuse, confortable est très bien équipée (piano de cuisine, petit électroménager, lave vaisselle et machine à laver, baignoire, internet, petites bières de bienvenue et friandise pour le clébard <3 …) c’était mieux qu’à la maison ! Si vous chercher une bonne adresse, n’hésitez pas à me contacter !

Passons aux choses sérieuses… la bouffe !

Des boutiques de chocolats fleurissent tous les 20 mètres environ. Je ne les ai pas toutes testées évidemment mais j’ai remarqué que le chocolat y était relativement cher.

Les gaufres ! (Oui parce qu’à la base, on est venu pour ça non ?)

Je n’ai testé qu’un fabriquant de gaufres… le même à chaque fois. Elles étaient tellement délicieuses qu’il était impossible d’aller ailleurs. Les gaufres sont cuites  à la demande (ouf, ça change des gaufres élastiques qu’on achète en France), un poil cher (gaufre au chocolat à 3€, nature à 2.50€) mais moelleuses, bien chaudes et caramélisées. La boutique est située à 20 mètres du musée de la bière et 50 mètres du Beffroi.

Gaufres Chez Albert - Bruges

Gaufres Chez Albert – Bruges (Crédit photo – Chez Albert)

L’adresse :

Chez Albert
Breidelstraat 16,
8000 Brugge, Belgique

Les frrrrrites une fois

Nous n’avons rien trouvé d’exceptionnelle aux frites de Bruges (pardon !) du moins à celle que nous avons goûté. Mais il est intéressant de noter qu’on trouve des échoppes de frites partout et qu’elles se laissent grignoter aisément ! Nos portions ont été assez copieuses. De toutes façons, exceptionnelles ou non, les frites c’est toujours bon.

La bière

Difficile de faire son choix lorsque l’on voit le nombre de bières proposées. Un vrai paradis pour les amateurs  ! Petit coup de cœur pour la Malheur 12, bière Belge à 12° qui passe vraiment toute seule. Hips.

Bières Belges

Sélection de bières Belges !

Les adresses :

Tout proche du Beffroi, uniquement pour acheter des bouteilles :

The Bottle Shop
Wollestraat 13,
8000 Brugge

– – – –

Le palais de la bière situé à 5 minutes de la place centrale sur Katelijnastraat (à voir également). On peut aussi y boire un coup sur place.

Het Bierpaleis
Katelijnestraat 25
8000 Brugge

Katelijnestraat - Bruges

Katelijnestraat – Bruges

Katelijnestraat - Bruges

Katelijnestraat – Bruges

Et le reste…

La France ne semble pas avoir le monopole du bon pain. Les boulangeries sont toutes plus appétissantes les unes que les autres et le pain y est bon.

Vous trouverez dans certaines chocolateries des sortes de « pains » de pâte d’amande vendus par tranches. Ma passion pour la pâte d’amande ne m’a point trompé : un délice ! Petite dédicace à la version caramel… JE T’AIME !

Pâte d'amande à la pistache - Roose's

Pâte d’amande à la pistache – Roose’s

Les adresses :

Le pain quotidien

La jolie ville de Lyon était autrefois dotée d’un restaurant « Le pain quotidien ». Je ne sais pour quelle raison il a fermé (il était pas mal rentabilisé me semble-t-il !) mais j’ai été ravi de retrouver l’enseigne là bas. Il y en a deux en ville, mais le bâtiment Simon Stevinplein est magnifique ! Les prix son un peu élevés mais la nourriture est savoureuse et fraîche. Une toute petite folie raisonnable et saine dira-t-on !

Le pain quotidien - Bruges

Le pain quotidien Simon Stevinplein – Bruges

Le pain quotidien - Bruges

Le pain quotidien Simon Stevinplein – Bruges

Le pain quotidien
Philip Stockstraat 21
8000 Brugge

ou

Le pain quotidien
Simon Stevinplein 15
8000 Brugge

– – – –

Roose’s (Chocolats et pâtes d’amandes <3)
Steenstraat 47
8000 Brugge

– – – –

The Vlaamsche pot

Le resto à faire …mais pas fait !
Que de critiques élogieuses sur ce restaurant ! Nous sommes tombé dessus par hasard et la façade m’a charmé, difficile d’en être autrement ! C’est un restaurant traditionnel ultra-romantique et cosy.

De Vlaamsche pot

De Vlaamsche pot

De Vlaamsche pot

De Vlaamsche pot

Les visites à ne pas louper

Mon petit plaisir à été de flâner et de me (nous) perdre dans les rues de Bruges. Rien d’extraordinaire sur le papier mais la ville est tellement belle que chaque parcelle mérite d’être avidement savourée.

Nous aurions aimé faire le musée de la bière mais l’accessibilité est limité : 3 étages d’escaliers avec la poussette et d’autres escaliers pendant la visite… on a rebroussé chemin. Cela semble être une activité plutôt sympa et intéressante. Foncez-y si vous avez l’occasion.

En centre ville

Le Beffroi

Repérable partout dans le centre ville, c’est un édifice magnifique ! Le petit truc qui m’a refilé des frissons : les carillons ! 47 cloches qui sonnent en une musique mélodieuse et douce qui résonne dans les rues du centre ville. Un régal pour les oreilles ! Le Beffroi héberge un musée sur l’histoire du lieu ainsi qu’une exposition des œuvres de Dali. La place qui l’entoure n’en vaut pas moins le coup avec ses bâtiments magnifique ! Les restaurant semble être des attrapes-touristes et c’est bien dommage (pizza, fish and chips, pâtes… rien de bien typique en tout cas).

Markt - Bruges

Markt – Bruges

La basilique du Saint Sang et l’Hôtel de ville

A partir du Beffroi, si vous vous diriger vers la Breidelstraat (la rue des gaufres, si vous avez suivi !) vous tomberez sur la place Burg square. Ici se trouve l’imposante et magnifique mairie, et la basilique du Saint Sang. Que l’on soit croyant ou non, ce bâtiment est surprenant. Un peu « cracra » dans son coin d’un premier abord, il jure un peu par rapport à l’hôtel de ville immense et clair. En s’approchant un peu on remarque les détails de la façade, les dorures et l’intérieur qui mérite d’être visité (tout comme le hall de la mairie) !

La basilique du Saint Sang - Bruges

La basilique du Saint Sang – Bruges

Hôtel de ville de Bruges

Hôtel de ville de Bruges

Côté EST de la ville

Le quartier des moulins

Bruges comptait avant pas loin de… enfin elle comptait pas mal de moulin. Et non, la Hollande n’a pas le monopole du moulin ! Il en reste aujourd’hui quelques uns, notamment le long  du canal entourant la ville (Kanaal Gent Brugge Oostende) à l’est. D’un côté, des moulins, de l’autre côté des canards qui barbotent dans l’eau. On y ajoute des bancs aux dragons et un joli chemin arboré… voilà qui parait sympathique !

Nous avons ensuite rejoint le centre ville à pied (sans se douter que se serait si long) mais on a eu l’occasion de passer le long de Notre-dame de la Poterie (Onze-Lieve-Vrouw-Ter-Potterie) et son musée, l’université des nations unies, un centre scolaire/universitaire gigantesque et le Grootseminarie : des bâtiments grandioses et magnifiques super bien conservés. Une balade au calme le long de l’eau (Langerei) fort agréable.

Le canal de Damme et Damme (Encore plus à l’Est)

En fouillant sur le net, j’ai lu plusieurs fois des conseils sur le canal de Damme. On m’a vanté une superbe balade à vélo dans un cadre magnifique le long de l’eau (encore !). Sauf qu’avec un lardon, un chien, et une température qui frôle le négatif… on est d’abord passé en voiture pour voir si vraiment ça valait le coup. Mais voilà : on ne trouvait nulle part de place pour se garer pour la fameuse promenade. On a fini par tomber sur un superbe moulin ET un parking à côté. Nous voilà arrivé à Damme, sans l’avoir voulu. Aucun regret cependant : une petite ville superbe, pleine de petites boutiques de pâtisseries maisons, de livres d’occasions et d’enseignes en forme de chien. Le paradis quoi. Et puis il y a Onze-Lieve-Vrouwekerk (Kerkstraat, 8340 Damme) Une église attenante à une grande tour curieusement laissée à l’abandon et son cimetière à faire pâlir les meilleurs jardiniers Britanniques. Si le cœur vous en dit, la ballade en vélo de Bruges à Damme vaut donc pas mal le coup !

fev-2017-12Damme - Canal de Damme

Damme – Canal de Damme

 

Damme - Canal de Damme

Damme – Canal de Damme

Damme - Canal de Damme

Damme – Canal de Damme

Damme - Canal de Damme

Damme – Canal de Damme

Damme - Canal de Damme

Damme – Canal de Damme

 

Côté SUD

Le béguinage et Minnewaterpark

Les béguinages sont des communautés religieuses de femmes (célibataires / veuves / attendant le valeureux mari parti guerroyer… ) n’ayant pas prononcés leur vœux perpétuels. Constitués de maisons accolées, reliées  par une coursive et avec une église et un jardin intérieur. L’existence des béguinages fut un peu controversée : l’existence de communauté de femme sans domination patriarcale ou religieuse, c’était louche ! L’endroit est maintenant habité par des sœurs Bénédictine. On peut entendre les chants provenant de l’église en s’y promenant. Les photos y sont interdites mais la visite est superbe. Profitez-en pour sortir du côté de Minnewaterpark et flâner le long du canal !

Le béguinage de Bruges

Le béguinage de Bruges

Le béguinage de Bruges

Le béguinage de Bruges

Minnewaterpark - Bruges

Minnewaterpark – Bruges

Minnewaterpark - Bruges

Minnewaterpark – Bruges

Bruges à la Saint Valentin ?

La ville est romantique à souhait et suffit à elle même. On remarque malgré tout des petits détails mis en avant pour l’occasion. Des lampes, des cœurs, des chocolats, de jolies vitrines…)

fev-2017-110

Voyagez responsable ?

Je ne vous le cache pas, les 1700 km en voiture n’avaient rien d’écolo. Malgré tout, certaines choses peuvent être mises en place pour limiter les dégâts. Comme à mon habitude, j’ai refusé les sacs plastiques des chocolatiers, brasseurs et autres enseignes et gardé un sac en tissu sous le coude.

Non merci, également, au carton sous ma gaufre, la fourchette en plastique et le petit drapeau planté dessus (j’ai accepté avec plaisir la serviette en papier par contre…). Nous n’avons pas acheté de bouteilles en plastiques non plus.

On a emporté les repas du mouflet préparés sur place dans des contenants réutilisables.

Les vacances, ça se signifie pas se dispenser du tri, nos poubelles étaient triés selon les instructions de la ville.

Même la proche banlieue est belle !

Même la proche banlieue est belle !

fev-2017-149

fev-2017-92

Voilà ! Le poste était un peu long mais s’il a pu exciter un peu votre curiosité sur la ville, ça en valait la peine !

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply En Mode Bonheur 17 mars 2017 at 9 h 13 min

    Je pars dans 3 semaines. J’ai rempli ma maps de tes adresses 🙂
    Merci pour le voyage avant l’heure !!

    Julie

    • Reply Laura 22 mars 2017 at 11 h 11 min

      J’espère que ça te plaira autant qu’à moi ! Profite en bien 😘 et n’hésite pas à me dire ce que tu en as pensé 🙂

    Leave a Reply

    Page 1 sur 11